Vélo, photo, boulots 

Velo, photo, bulot
Hier matin, accompagnée (heureusement) par mon gentil mari, je prends le train de 11H45 pour Trouville, le coeur gros. C’est vrai j’y vais à contre coeur, encore une histoire de coeur ! Et pourtant « il en est même qui m’envient ». Non je ne suis pas, ou plus l’idole des jeunes, mais pourquoi faire la gueule alors que je fais plutôt envie que pitié ?

C’est ce que j’appelle mon « décalage horaire »… peu importe la distance, les premières vingt quatre heures restent critiques et surtout moroses. Mieux vaut que je vive ces premiers moments seule, histoire d’épargner famille ou amis. Et ce matin, pouf envolée la gueule ! Et pourtant le technicien d’Edf, à cause de qui, je suis debout depuis sept heures et demie, me pose un lapin. Je l’appelle puisque son numéro s’affiche (pas de souci, je ne l’inscrirai pas dans mes contacts)…. je suis à Honfleur, Madame, fallait répondre au téléphone. Je peux pas passer ma vie au téléphone… le préposé désagréable coupe la conversation. Pas de réseau en campagne !!!! Alors, la raleuse positive appelle EDF et au bout de trente minutes avec une charmante « conseillère », je règle le problème : le compteur n’est plus le nôtre mais quand même nous continuons à payer parce que la nouvelle proprio a oublié de faire mettre le contrat à son nom…. mais si, mais si…. Alors EDF fait un geste commercial, 31 euros. Qu’est-ce qu’on dit : Merci ENGIE ! J’appelle ma nouvelle voisine et voilà.

Il fait beau et mon beau vélo me fait de l’oeil. Partons à Deauville lui dis-je. J’ai « besoin » d’une paire de fausse Ugg, j’ai froid aux pieds. Au marché génial de Deauville, je trouve mes petites bottes chaudes, des fraises parfumées comme des femmes du monde, des oeufs frais et une laitue épanouie comme une jeune mère. Je me régale.

Une petite sieste plus tard. Mon vélo piaffe d’impatience et nous voilà partis pour Deauville. Au programme un petit safari au bord de l’eau…. et un peu de sport pour une « moule » qui serait bien restée affalée devant une vidéo en culpabilisant de ne pas sortir…. Un bel arc en ciel, une petite pluie fine m’oblige à rentrer au bout d’une heure et demie… dommage, je me serais bien offert une citronnade sur une terrasse de la place Morny.


Retour à la case Trouville en passant par la « petite pêche »…. Des maquereaux me feraient bien envie. Las, las, ce soir il n’y a que des homards…. beaux et élégants et tellement irresistibles. Seul bémol, la pluie m’empêchera de boire un verre à votre santé dans le jardin….. Qu’importe. Vous je ne sais pas mais moi ce soir ce sera homard ou rien. Bon appétit !

 
 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :