Je ne sais pas si ma rate se dilate ou si mon foie n’est pas droit… Mais je suis malade. Pas beaucoup, un tout petit peu… un petit peu qui me cloue, ou presque, au lit.

Il y a deux ans je me souviens d’une nuit agitée à cause d’un velouté de lentilles gentiment fermenté… Une nuit de jeudi à vendredi, je m’en souviens parce que le lendemain j’avais « plateaux ». Claire me voyant un peu palote me demande Ca va Marie ?  Non ma petite Claire, j’ai été malade cette nuit. Mais tu aurais dû rester au lit…. Oui, mais qui se serait occupé de tes plateaux ?…. Pascal P…. me répond-elle taquine. Nous nous sommes regardées quelques secondes avant de rire un bon coup. Je suis trop bien payé pour ça avait déclaré un jour de grande sincérité Monsieur P. Donc ce vendredi matin j’avais pris la ligne 5, le RER C jusqu’à Issy Val de Seine et le 189. Ensuite comme tous les vendredis j’ai sorti mon petit matos d’enregistrement, les textes (déjà envoyés par mail), les photos des plateaux enregistrés la semaine précédente, la cassette, etc… comme d’habitude.

A l’heure du déjeuner, j’ai foncé à la gym à midi, comme d’habidude. Un petit détour par la cantine avec mes potes vers 14 heures, une petite tisane dans le patio…. comme d’habitude et vers 16 heures j’ai retrouvé mes autres potes de la régie et ensemble on a attendu comme tous les vendredi que Claire arrive. Ce vendredi peut-être a-t-on enregistré la météo avant, j’ai oublié. Ce vendredi là après une nuit agitée, j’étais repartie au combat sans me prendre le pouls. Mais ça c’était le temps où je me sentais irremplaçable… naïve.

Cette nuit j’étais patraque. Pas de velouté de lentilles cette fois ci… Contrariété, mal de vivre… Je m’en fous mais j’ai passé un bon moment avec mes amis Imodium et bouillotte. Dans la série des mauvaises nouvelles, ma fidèle bouillotte rose layette en caoutchouc Made in France, m’a lachée après 30 ans d’intimité.unknown

Réveillée vers 4 heures et demie… Je me refais une bouillotte. Je ne prépare pas mes affaires de yoga. Je ne sors pas de vêtements. Je m’enfonce à peine volupteusement sous la couette. Je ne regarde pas l’heure. Je somnole. Je me réveille un peu. Pas envie de me lever. Pas envie de m’habiller. Je m’en fous. Si tu t’en foutais, tu n’en ferais pas toute une tartine   ! Je me lève décidée à passer la journée en pyjama… mais non faut quand même pas charrier !

Les trois kilos de pomme de terre épluchées la veille (heureusement !) me font de l’oeil. Le poulet hâché et l’émincé de canard n’attendent qu’un mot pour sauter dans la sauteuse. Allez ! D’accord. Dix heures, je m’attaque au hachis parmentier.

Ca ne me fait pas envie. Tu n’as qu’à te forcer un peu ! Un bouillon Kub unknownpour le déjeuner avec une poignée de pâtes à potage. Une petite sieste avec ma bouillotte. Quelle chochotte, tu t’écouterais pas un peu trop non ? Si, mais non. Je culpabilise surtout quand je compare ma vie d’avant : zéro arrêt maladie sur des dizaines d’années…. A part les arrêts bébé… Et là un petit noeud à l’estomac, une crise de foie et au lit !  Je ne te reconnais plus.

Quand j’étais petite, ma mère martelait c’est psychosomatique.  Je ne comprenais pas ce que ça voulait dire mais je retournais en classe fissa….

Six heures du soir. Les financiers refroidissent, ma bouillotte aussi. Demain, Mété France annonce frais mais ensoleillé. Demain je sors de ma réserve …. ou j’appelle les Urgences !

Moi saint Tropezunknown-3

 

Publicités

2 commentaires sur “Malade… c’est pas une raison !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :